À Propos | Collège des Frères Maristes Champville

À Propos

Règlement interieur

Préambule

Le règlement intérieur suivant s’inspire du Projet Éducatif du Collège, fondé lui- même sur le slogan mariste « Foi, culture et vie ». En effet, nous sommes appelés au Collège à « apprendre à connaître, apprendre à faire, apprendre à vivre ensemble et tout particulièrement à apprendre à être » dans « une foi, une espérance et un amour vécus et partagés ». C’est pourquoi l’ensemble des jalons qui suivent doivent nous permettre de vivre une vie communautaire meilleure, de forger en chacun de nous des attitudes d’exigence, de régularité, de sérieux, et finalement de permettre au groupe, par cette ambiance, d’accéder aux différentes formations que le Collège a fixées dans son Projet Éducatif.

Apprendre à connaître, apprendre à faire

Le Collège étant le lieu indiqué pour « apprendre à connaître » et « apprendre à faire », les apprenants sont appelés, surtout en classe, à acquérir une attitude et des habitudes de travail pour aboutir à la formation d’une pensée critique, cohérente et indépendante, capable de résoudre des « problèmes » et de prendre des décisions.
Pour acquérir cette discipline, le sens du travail méthodique et de l’ouvrage bien fait, il est demandé aux apprenants en classe :
  1. D’être attentifs, sérieux, et polis.
  2. De participer aux cours et aux différents travaux personnels ou de groupe selon les consignes données par le professeur. Cependant toute prise de parole doit être sollicitée en levant la main, de sorte que le professeur, au moment où il le jugera utile, puisse donner la parole à l’apprenant. Les communications avec les camarades (même pour un éclaircissement) pendant l’explication du professeur gênent la classe et ne sont pas admises. Cette conduite en classe a pour but d’assurer à tous le calme nécessaire pour un apprentissage de qualité.
  3. De réaliser les travaux demandés (devoirs, recherches...) consciencieusement, (écriture et présentation soignées, langue correcte, vocabulaire précis, cohérence dans les idées), et de les remettre dans les délais prévus au professeur ou à la préfecture. Toute négligence sur ce plan étant passible de sanctions et d’observations sur le bulletin de notes et le bulletin de comportement. En cas de négligence répétée les parents seront convoqués.
  4. De garder la place que le préfet ou le tuteur lui a fixée en classe.
N.B. Le Collège prévoit des cours de perfectionnement en petits groupes pour remettre à niveau et remédier aux lacunes de certains apprenants.
Par ailleurs, les parents d’un apprenant qui aurait besoin de cours d’appuis pourront s’adresser au préfet pour qu’il étudie la demande et y donner suite si elle est justifiée.
À part ces deux propositions de remédiation, il est formellement interdit de prendre des leçons particulières auprès des professeurs du Collège sur une initiative personnelle des parents. Toute infraction est passible de renvoi en fin d’année scolaire.

Apprendre à vivre ensemble
 
« Apprendre à vivre ensemble » est un objectif majeur du Projet Éducatif de Champville. Cet objectif est aussi un des fondements de l’humanisme du monde moderne. Nous sommes tous tenus au respect et à l’acceptation des autres, quels que soient leurs origines, leur culture, leur milieu social, leur religion, leur âge, ou leur appartenance politique.
Pratiquement les apprenants sont appelés à :
 
A. Respecter toute personne au Collège, notamment les frères, les préfets, les professeurs, les surveillants, les personnes de service et de transport ainsi que leurs camarades. Ceci se traduira par :
  • Une attitude de politesse quand ils auront à croiser un adulte (bonjour matinal).
  • Une attitude de retenue en cas de différend avec un professeur ou un surveillant ou un agent de transport, préférant différer la discussion immédiate avec l’adulte (notamment en cas d’énervement), et la remettre à un autre moment (à l’écart) pour se justifier, ou choisissant en dernier lieu de recourir au préfet pour leur sujet de plainte. En aucun cas, ils ne recourront à une solidarité pour le mal avec leurs camarades (camouflage ou mensonge à propos d’une bêtise) mais plutôt pour le bien (franchise), évitant de faire ériger l’un des leurs en défenseur de leur cause, ceci en vue d’apprendre à compter sur eux-mêmes.
B. Avoir des relations empreintes de courtoisie avec leurs camarades, notamment pendant les récréations, évitant cris, coups, gestes grossiers et injures, se rappelant que ces agissements sont contraires au « commandement d’amour » évangélique, à ce qui constitue proprement l’être humain, et finalement à l’esprit de famille mariste. De ce point de vue, les discussions politiques entre camarades ne sont pas admises parce qu’elles peuvent dégénérer et conduire à des agissements contraires aux principes « d’Apprendre à vivre ensemble ».
Tout manque de respect grave et notamment toute attitude inconsidérée ou paroles irrespectueuses à l’égard des préfets, des professeurs, des surveillants, des agents de transport et du personnel de service ou encore à l’égard d’un camarade exposera le contrevenant à des sanctions pouvant aller jusqu’à l’exclusion.
Ci-après un ensemble de dispositions rejoignant l’objectif « Apprendre à vivre ensemble » Ces dispositions visent à permettre aux apprenants d’intégrer progressivement les règles de la vie sociale dans un cadre scolaire.

1. Présence dans le cycle
 
Vu la taille de l’établissement et la responsabilité de la Direction vis-à-vis de chaque apprenant qui lui est confié, il est demandé aux apprenants de ne jamais quitter leur cycle et leur cour de récréation à moins d’être munis d’une autorisation écrite délivrée par la préfecture ou le surveillant, soit pour se rendre à l’infirmerie, soit pour un autre secteur du Collège. Il est bien entendu que les lieux d’utilisation ordinaire se situant hors du cycle (cantines, oratoire, Éducation aux médias, Technologie, Informatique, CDI...) ne nécessitent pas de permission particulière pour s’y rendre bien que l’on doive le faire rapidement à l’aller comme au retour.

2. Présence aux cours
 
L’apprenant, depuis son arrivée et jusqu’à l’heure de la sortie, étant confié par ses parents au Collège, la Direction, représentée par le préfet, les professeurs et les surveillants, est tenue responsable de toute son activité durant ce temps. C’est pourquoi, l’apprenant respectera l’emploi de temps et les horaires du Collège notamment quant à sa présence à tous les cours et dans sa classe, ne se permettant aucune dérogation sur ce point. Il n’est pas autorisé notamment à quitter la classe, à moins d’un malaise qu’appréciera le professeur, ou d’une permission écrite anticipée du préfet.
De même, tout apprenant dispensé d’un cours doit rejoindre la salle d’étude pour y réviser ses leçons ou effectuer un travail scolaire. Si les parents désirent, pour un motif important (notamment médical), retirer leur enfant avant l’heure de sortie, ils sont priés de venir personnellement en faire la demande au préfet et emmener leur enfant eux- mêmes.
 
Tout apprenant renvoyé de classe par son professeur se présentera immédiatement muni d’un motif au préfet qui jugera de la suite et de la sanction à donner. Par ailleurs, l’apprenant devra quitter le Collège, à l’heure de la sortie, par le moyen de transport convenu dès le début de l’année, à moins qu’une demande écrite expresse et exceptionnelle des parents ne soit faite au préfet qui l’appréciera avant de délivrer le permis de sortir.

3. Permissions
 
À la première petite récréation, l’apprenant qui aura prévu de demander une permission présentera une requête écrite dans laquelle il indiquera le motif et l’heure de cette permission. Il posera cette demande auprès de la préfecture et repassera à la deuxième récréation retirer la permission après accord de la préfecture.
L’apprenant aura soin de faire signer la permission par le responsable du cycle ou du service où il se rend (qui précisera l’heure d’arrivée et de départ de l’apprenant) puis se hâtera de revenir dans son cycle. À son retour, il présentera au surveillant de son cycle la permission dont il a ainsi usé. La dispense de sport ne sera accordée par le préfet que sur base d’un rapport médical contresigné par l’infirmerie, présenté par l’apprenant avant le cours de sport à la préfecture.
 
4. Absences
 
Si un apprenant devait s’absenter du Collège pour une raison valable (maladie, deuil en famille ou autre...), les parents sont priés d'en informer la préfecture le jour même par téléphone, entre 8h00 et 8h15. Pour être admis en classe après une absence, l’apprenant devra présenter au préfet une justification écrite rédigée par les parents sur les pages de correspondance de l’agenda scolaire. Cela se fera avant 7h40, donc avant la rentrée en classe. Si l’apprenant ne présente pas d’excuse, il ne réintégrera pas sa classe, et ses parents seront avertis de cette mesure.
 
5. Responsable de classe
 
Le préfet nomme un apprenant responsable de classe et un autre apprenant pour le suppléer s’il s’absente. À partir du cycle des Moyens, un roulement pourra se faire pour que tous les apprenants s’entraînent à cette charge.
Le responsable tient le registre de la classe, il le présente au professeur au début de chaque cours en lui indiquant les numéros des absents. Il maintiendra le registre dans un état de propreté. Il sera le dernier à quitter la classe après s’être assuré que rien ne manque au prochain cours : torchon, craies. Il aérera la classe et désignera chaque semaine deux apprenants dans l’ordre alphabétique pour effacer le tableau. Le matin, avant 7h40, il passera à la préfecture retirer son registre. À la première récréation, il présentera à la préfecture le nom des absents de sa classe. Seul le responsable de classe est habilité à en sortir, à la demande du professeur, pour appeler le préfet.

6. Délégués des classes
 
En vue de favoriser cet apprentissage à « vivre ensemble » et à assumer des responsabilités dans le cadre scolaire, les apprenants sont invités en début d’année à élire des délégués qui seront leur porte-parole pour les suggestions ou propositions d’organisation particulières dans leur cycle. Rien n’est plus formateur que de pratiquer les règles démocratiques dans un groupe : écouter « l’autre », se soumettre à une majorité, assumer ses droits et ses devoirs, formuler ses doléances de façon acceptable... Un règlement particulier fixera les conditions d’éligibilité, ainsi que les charges des délégués.

7. Salle des Professeurs
 
La salle des professeurs étant un lieu de travail et de détente pour les professeurs, les apprenants ne sont pas autorisés à y entrer ou à stationner devant la porte.

8. Affichages
 
Les affichages au Collège (en classe ou sur la cour) sont interdits pour éviter toutes sortes de débordements (politiques, calomnieux, immoraux...). La règle du respect de « l’autre » est ici de rigueur. Les seuls affichages autorisés sont ceux de la préfecture ou ceux qui reçoivent son approbation. De même l’introduction au Collège de livres, de journaux, de revues, de films vidéo ou de CD indécents est strictement interdite et passible de sanctions graves.

9. Anniversaires
 
Les anniversaires des apprenants ou des professeurs, étant une affaire privée, ne doivent pas être célébrés au Collège. Il est demandé aux parents et aux apprenants de s’abstenir d’offrir des cadeaux aux membres du corps enseignant du Collège en quelque occasion que ce soit : fête de Noël, du Nouvel An, ou fête des professeurs.

10. Respect des installations scolaires
 
Chaque apprenant est tenu à respecter le bien d’autrui, qu’il soit d’utilité publique (mobilier scolaire, installation et bâtiments scolaires...) ou privée (objets ou livres appartenant à un camarade). Toute atteinte au mobilier scolaire ou aux installations ou bien encore aux bâtiments est considérée comme un acte de vandalisme et comme un manquement grave au principe de « Apprendre à vivre ensemble ». Cet acte sera dédommagé par le fauteur. Il sera, tout comme le vol, gravement sanctionné jusque par un renvoi.

11. Grèves
 
Aucune grève ou manifestation ou sit-in ne peut se dérouler au Collège sous aucun prétexte. Comme il est strictement interdit aux apprenants de quitter le Collège pour participer à une grève.
 
Apprendre à être
 
L’idéal de l’humanisme est d’arriver à un « être » humain qui soit l’aboutissement de tout l’apprentissage social (cf. « Apprendre à vivre ensemble ») et de tout l’apprentissage culturel (cf. « Apprendre à connaître, apprendre à faire »). Être étudiant dans un collège mariste tel que Champville c’est s’entraîner à des caractéristiques particulières :
  • penser et vivre selon les préceptes évangéliques ;
  • être responsable ;
  • se maintenir propre physiquement ;
  • vivre en groupe avec un esprit de famille mariste ;
  • augmenter l’énergie au travail ;
  • être organisé, méthodique et appliqué ;
  • être respectueux des personnes et des objets qui nous sont confiés ;
  • approfondir son comportement moral ;
  • acquérir de bonnes manières ;
  • être ponctuel en tout et partout.
Les mesures qui vont suivre ne sont là que pour rappeler cet « être » que nous voudrions devenir.

1. Attitude au lever du drapeau
 
L’apprenant doit montrer une attitude exemplaire aux cérémonies du lever du drapeau, du chant de l'hymne national et de l’hymne mariste. Par le garde-à-vous et sa participation au chant de l’hymne, il exprime son amour et son attachement à sa patrie, le Liban, et à son collège, Champville.

2. Ponctualité
 
Chaque apprenant sera diligent par sa ponctualité. À l’arrivée des cars au Collège, le matin, les apprenants se dirigeront sans traîner, vers leurs cycles respectifs. Dès la première sonnerie, ils se mettront en rang et en silence devant leurs classes, arrêtant leurs jeux. Pour leurs déplacements vers des locaux qui ne sont pas leurs classes habituelles (oratoire, CDI, Éducation aux médias, grand terrain, Informatique, Arts plastiques.), ils feront en sorte d’y être dès la première sonnerie. L’entrée en classe sera refusée à tout apprenant arrivant après la rentrée de ses camarades : il sera envoyé chez le préfet qui statuera sur son cas.

3. Conduite en sortie
 
À l’occasion d’une sortie ou d’un spectacle, les apprenants sont appelés à faire preuve d’une bonne éducation, évitant sifflements et applaudissements intempestifs et déplacés ou d’autres conduites déplorables... Pendant ces déplacements, ils seront obéissants à leurs surveillants, ne commettant aucune excentricité.

4. Fidélité dans la remise de documents
 
L’apprenant remettra fidèlement à ses parents tout document confié par la préfecture à l’adresse de ses parents : carnet scolaire, bulletin de comportement, montant des frais de la scolarité, différentes circulaires... De même, par esprit de responsabilité, il remettra sans retard par voie de retour, à la préfecture, les documents qui doivent être signés par les parents : carnet scolaire, bulletin de comportement, coupons-réponses...
 
5. Costume
 
Les apprenants viennent au Collège avec le costume officiel de Champville. Il est suffisamment diversifié pour toutes les saisons afin qu’un apprenant ne se permette aucune adaptation.
  • Les chaussures doivent être de couleur foncée.
  • La chemise ne doit pas dépasser au-dessus du pantalon, c’est un élément de distinction même pour les jeunes filles.
La tenue de sport officielle du Collège, à partir de la 11e, est obligatoire pour tous les cours d’éducation physique. Tout apprenant sans tenue de sport sera sanctionné. Tous les apprenants – même ceux qui en sont dispensés – doivent avoir la tenue de sport le jour où ils ont cours d’EPS.

6. Tenue – Propreté
Les jeunes gens devront avoir constamment les cheveux coupés courts ainsi que la barbe et les moustaches rasés. Le gel étant interdit, les cheveux des jeunes filles seront soit coupés, soit coiffés en queue de cheval ou retenus par des barrettes ou un serre-tête. Donc pas de cheveux flottants ni de coiffure excentrique. De même, le fard, le vernis à ongles coloré et les bijoux sont à proscrire. Ne sont tolérées que des boucles d’oreilles très discrètes. Le chewing-gum est défendu partout au Collège.
 
7. Propreté en classe et sur la cour
 
L’apprenant aura à cœur de tenir son pupitre en état de propreté. Il rangera son matériel scolaire de façon à retrouver facilement ce dont il a besoin pour son travail. De même, il veillera à maintenir la classe et la cour de récréation propres, évitant de laisser traîner des papiers, des bouteilles d’eau ou d’autres objets. Comme il est interdit de laisser traîner livres, cahiers, trousses devant les classes.

8. Sanctions
 
L’objectif des sanctions a une visée pédagogique. Une sanction vise à marquer une erreur soit de travail soit de conduite ; elle doit concourir à la formation de la conscience.
Les apprenants peuvent encourir de la part de leurs professeurs et surveillants les sanctions progressives suivantes :
  • l’observation orale ;
  • la punition pédagogique (quelques lignes à apprendre ou quelques problèmes sur le chapitre étudié ou le résumé du chapitre en cours d’étude) ;
  • la note de conduite ;
  • l’avis de conduite ;
  • le renvoi à la préfecture.
Le préfet peut, de plus, appliquer d’autres sanctions telles que :
  • la retenue ;
  • l’avis à faire signer par les parents : cet avis sera consigné dans le dossier scolaire de l’apprenant ;
  • la convocation des parents ;
  • l’exclusion temporaire ou définitive après l’accord du Directeur.
Une sanction non accomplie ou mal accomplie entraîne une aggravation de la situation de l’apprenant, d’où la possibilité de convoquer ses parents.
N.B.
A. Le port et l’utilisation des téléphones portables, des baladeurs, des radios, des jeux électroniques, des Ipods, etc., sont strictement interdits dans l’enceinte du Collège. Quant aux caméras et aux appareils photos, ils restent interdits sauf autorisation spéciale de la préfecture. De plus, ces objets seront confisqués et ne seront remis qu’au responsable légal, sur sa demande écrite, en fin d’année scolaire, à la remise des bulletins.
 
B. L’introduction par les apprenants, dans l’enceinte du Collège, de tout objet dangereux ou de produit illicite (tabac, stupéfiants, produits nocifs, boissons alcoolisées, allumettes, briquets, couteaux, cutters, aérosols colorants, feux d’artifices, etc.) est strictement interdite. L’apprenant qui transgresse ces règles sera sanctionné d’un avertissement de discipline et d’un renvoi temporaire du collège.
C. Le «Bulletin de comportement » est un outil pédagogique spécifique conçu par le Collège afin de mesurer le comportement des apprenants et ce, par une observation fine des différentes composantes de leur activité comportementale journalière au Collège, et en convertissant les observations, par la suite, en des données numériques (notes), permettant l’application des différentes formules utilisées en édumétrie.
De la sorte, les parents pourront se rendre compte de la qualité du comportement des leurs enfants, lequel requiert une valeur aussi importante que le rendement scolaire académique, dans une perspective éducative globale visant une formation humaine intégrale et intégrant le savoir, le savoir-faire et le savoir-être.
 
9. Célébrations de fin d’année
 
Vers la fin de l’année scolaire, le Collège organise une kermesse ainsi que des manifestations culturelles et des compétitions sportives. Les apprenants sont invités à y participer en y manifestant leur bon esprit, y trouvant un terrain d’application à la formation intégrale de l’année.
La Direction organise pour les apprenants de Terminale une fête de promotion au cours de laquelle leur sera délivré un diplôme de fin d’études. De même une soirée d’adieu les regroupera avant qu’ils ne se quittent.
Mis à part les manifestations mentionnées ci-dessus, tout bizutage* en fin d’année, à cause de son caractère décadent et répréhensible, expose les fauteurs aux plus graves sanctions disciplinaires dont l’exclusion, l’interdiction de participer à la fête de promotion, la rétention des résultats de fin d’année et du certificat de bonne conduite.
* Le bizutage va de la simple bombe à raser, à d’autres produits tels que farine, œufs, peinture, eau, etc.
 
SERVICE  DES  TRANSPORTS
  1. Pour chaque station, il y a un horaire fixe d’arrivée des cars le matin et l’après-midi. Le chauffeur n’étant pas autorisé à attendre l’arrivée d’un retardataire, les apprenants seront présents à la station cinq minutes avant l’arrivée du car. Les parents sont priés de faire accompagner leurs jeunes enfants à la station : la responsabilité du Collège commençant dans le car.
  2. Dans le car, la discipline et un certain savoir-vivre sont de rigueur : rester à sa place, ne pas se pencher ni tendre la main en dehors du car, ne pas adresser la parole aux passants ni leur faire des gestes, ne pas crier ni chanter, ni pratiquer des jeux de mains, ni fumer. Toute matériel détérioré sera réparé aux frais de celui qui en est responsable s’il est connu, sinon, par tous les apprenants du car.
  3. Des surveillants sont nommés responsables et rendent compte au préfet du comportement de l’apprenant dans le car. En cas de problème, les parents sont priés de s’adresser au préfet ; ils ne doivent, en aucun cas, monter dans le car pour s’en prendre au chauffeur ou à un apprenant.
  4. L’inscription en autocar ne donne pas droit à l’apprenant de changer d’autocar à son gré.
  5. Son inscription ne lui donne droit qu’à une seule place et dans un seul autocar. Donc il est inutile pour les apprenants et leurs parents de demander à changer d’autocar, même à titre exceptionnel.
  6. Voitures privées : il est rappelé aux parents transportant leurs enfants qu’un parc de stationnement leur a été aménagé. Il est accessible par la route de Deir Tamish et la bifurcation de l’ACSAUVEL. Ce parc servira de lieu d’arrivée et de départ des enfants venus en voiture privée. Les parents devront accompagner à pied, personnellement et sous leur entière responsabilité, leurs enfants en bas âge jusqu’à leur cycle respectif. Par ailleurs, il est strictement interdit – sous peine de sanctions graves – d’introduire une voiture ou une moto personnelle conduite par un apprenant dans l’enceinte du Collège.
SYSTÈME  D’ÉVALUATION  ET  DE  PASSAGE  DE  CLASSE
  1. Selon les cycles, l’année scolaire est ponctuée de deux examens. Dans l’intervalle, un ou deux contrôles sont organisés. Examens et contrôles se combinent dans des proportions variées pour donner la résultante figurant sur le carnet de notes adressé aux parents.
  2. En classe, des récitations orales ou/et écrites sont menées par les professeurs de façon périodique. Les notes qui en résultent, ainsi que les notes d’application aux devoirs et de diligence en classe, se comptabilisent avec les notes des contrôles. C’est pourquoi, il va de l’intérêt des apprenants d’effectuer avec application les devoirs et les préparations ainsi que d’étudier au jour le jour, pour éviter les accumulations et pour assurer une meilleure assimilation.
  3. Pendant le déroulement des examens, les apprenants doivent travailler seuls. Ils ne sont pas autorisés à poser des questions aux surveillants. Ils traiteront la composition dans l’ordre des questions posées selon une progression donnée.
  4. Tout apprenant ayant commencé une composition ne peut alléguer une maladie ou un malaise pour ne pas poursuivre la composition, sauf s’il s’agit d’un cas grave que le préfet appréciera sur le moment. Par contre, si l’apprenant souffrant d’un malaise se présente au préfet juste avant d’entrer en salle d’examen, il appartiendra au préfet d’apprécier le cas et de juger de l’opportunité de lui ajourner l’épreuve.
  5. Tout apprenant saisi en flagrant délit de fraude, (possession de documents non autorisés, copiage, bavardage) sera renvoyé de la salle d’examen par le préfet. De plus, sa note pour l’épreuve concernée sera zéro. Il ne pourra pas recommencer cette épreuve. Ses parents seront convoqués et mis au courant de la fraude.
  6. Après la correction des copies et durant les trois jours fixés par le préfet, les professeurs montrent aux apprenants leurs copies. Si un apprenant découvrait une erreur de notation et qu’il était convaincu de la validité de ses arguments, il pourrait déposer auprès de la préfecture une demande écrite de seconde correction qu’il ferait dans les formes suivantes :
  7. a- L’apprenant, lui-même (et non le professeur), remplit un formulaire de seconde correction, qu’il aura retiré du secrétariat, et sur lequel il indique la question à revoir ou l’erreur commise. Ce formulaire est remis à la préfecture par l’apprenant en personne. En aucun cas il n’est admis de demander une seconde correction de toutes les questions de la composition.
    b- L’apprenant doit savoir que sa demande de seconde correction serait passible d’une sanction (qui est celle de lui soustraire un ou plusieurs points) si sa réclamation n’était pas justifiée.
    c- La demande de seconde correction doit se faire dans le délai fixé par la préfecture. Passé ce délai, toute réclamation ne sera pas acceptée.
Quelques jours après, le préfet communiquera à l’apprenant le résultat de sa requête.
  1. Les critères de passage en classe supérieure font l’objet d’une circulaire adressée aux parents avec la première remise du carnet de notes.
  2. Absences aux examens ou aux jours précédant l’examen.
L’apprenant qui, pour des raisons majeures, se serait absenté à un ou plusieurs jours d’examens, passerait les compositions manquées après les examens.
 
Dispositions finales
  1. De par son pouvoir discrétionnaire, la Direction du Collège se réserve le droit, en cours d'année scolaire, d'annuler de compléter ou de modifier le règlement intérieur par volonté unilatérale, afin d'assurer le bon fonctionnement de l'établissement.
  2. Le présent règlement intérieur entre en vigueur l'année scolaire 2017 – 2018 à partir du 1er septembre 2017.